www.openeducationbf.com

Votre bibliothèque virtuelle 100% gratuite

Get Adobe Flash player

Qui est en ligne ?

Nous avons 16 invités en ligne

Compteur en ligne

Vous êtes le visiteur n°
mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette semaine3232
mod_vvisit_counterCe mois25222
mod_vvisit_counterTous1173379

Aujourd'hui: 24 Mai 2018

Rejoignez-nous sur

Conseils etudes

Sept astuces pour mieux mémoriser

1. Apprendre par cœur, répéter

Utile pour : progresser dans une matière scientifique ou littéraire. 
Eh non, apprendre par cœur n'est pas bête, c'est même tout le contraire ! La répétition est le mécanisme élémentaire de la mémoire. Elle aboutit à des connexions stables entre neurones (par les points de jonction appelés synapses) et à une communication facilitée (par les neurotransmetteurs). En général, il faut des dizaines, parfois même des centaines de répétitions pour apprendre quelque chose, notamment pour les apprentissages sensori-moteurs (vélo, dactylographie, conduite automobile...).

2. Apprendre en plusieurs fois

Utile pour : consolider n'importe quel apprentissage (exercice, cours...)
L'un des phénomènes découverts dès le début des recherches est « l'apprentissage distribué». En clair, instaurer des périodes de repos au cours de l'apprentissage donne de meilleurs résultats que l'apprentissage d'une seule traite. Le cerveau a besoin de temps et de sommeil, en particulier pour consolider l'apprentissage (notamment pour la construction de prolongements cellulaires). Les étudiants qui bachotent ont donc tout faux ! Il faut apprendre progressivement et régulièrement, en se ménageant des périodes de repos (apprentissage distribué) et en privilégiant le sommeil.

3. Lire: une méthode qui n'en a pas l'air

Utile pour : augmenter son vocabulaire. 
Le stock de mots à acquérir au cours de l'évolution scolaire est énorme. D'après des chercheurs américains, les mots ne sont pas assimilés par instruction directe (dictionnaire, lexique, cours...), mais tout simplement par la lecture. Un lecteur moyen lit environ un million de mots par an. C'est donc par inférence d'après le contexte de lecture que les mots seraient principalement acquis. C'est la méthode la plus rapide et la plus économique d'acquisition du vocabulaire.

4. Faire un résumé

Utile pour : retenir un cours complexe en philo ou en histoire. 
Les professeurs qui demandaient aux élèves d'apprendre un résumé par cœur avaient raison. Ce dernier fonctionne comme plan de récupération, avec la fonction d'organiser les mots clés importants. C'est pourquoi les fiches sont si utiles pour réviser.

5. Structurer un texte

Utile pour : se souvenir d'un cours tout simplement. 
De nombreuses recherches ont montré que tout apprentissage, même par cœur, consiste à faire des groupes d'information solides. C'est ce que l'on appelle l'organisation. La pratique qui consiste à bien structurer les cours, par chapitres, paragraphes et sous-paragraphes, est donc très bonne ; faire des fiches aussi. En revanche, souligner avec des couleurs ne fait pas « rentrer les mots dans une mémoire visuelle » mais permet de faire ressortir un concept parmi d'autres mots ou de différencier des thèmes différents.

6. Inventer une histoire comme plan de rappel

Utile pour : retenir des noms propres, les différentes parties du plan d'une fiche, etc.
Une expérience menée en 1969 montre que l'histoire clé peut être une technique très efficace. Il s'agit, pour retenir une liste de mots, d'inventer une histoire qui relie les différents termes de la liste. Dans cette expérience, le groupe qui a utilisé cette méthode a obtenu un taux de mémorisation de 93 % (soit 100 mots retenus), contre 13 % pour le groupe qui n'avait reçu aucune instruction. Voici un exemple (les mots de la liste sont en capitales) : « Un VÉGÉTAL peut être un INSTRUMENT utile pour un collège d'étudiants. Une carotte peut être un CLOU pour votre CLÔTURE ou BASSIN. Mais un MARCHAND de la REINE voudra mesurer cette clôture et donne la carotte à la CHÈVRE. » Le résumé est un cas particulier d'histoire clé reliant les principaux thèmes ou concepts.

7. Les plans basés sur les mots

Utile pour : se souvenir de mots complexes en sciences (très utilisé par les étudiants en médecine). 
Une méthode très courante consiste à faire des mots avec les premières lettres ou syllabes d'une liste ou des termes d'un texte. Sur le plan de la mémoire, il s'agit d'un plan de récupération. Mais cette méthode fonctionne uniquement si les mots à retenir sont déjà connus. 
Par exemple : 
• SATURNE sert de mot clé pour se souvenir des trois planètes dans l'ordre de leur éloignement par rapport au soleil : SATurne, URanus, NEptune. 
• La phrase « Me Voici Tout Mouillé, Je Suis Un Nageur Pressé » permet de se remémorer toutes les planètes du système solaire : Mercure, Vénus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. 
• « Cambronne, s'il eut été dévot, n'eût pas carbonisé son père » permet de faire la liste des périodes géologiques de l'ère primaire : cambrien, silurien, dévonien, carbonifère, permien. 
• « Mais où est donc Ornicar ? » permet de se souvenir des conjonctions de coordination : mais, ou, et, donc, or, ni, car. 
• « Sur la racine de la bruyère, la corneille boit l'eau de la fontaine Molière », pour se rappeler des grands écrivains du XVIIe siècle : Racine, La Bruyère, Corneille, Boileau, La Fontaine, Molière

 

 

Voici quelques astuces qui vous aideront sûrement à réussir vos examens :

Préparez-vous pour le cours :

  • Faites les lectures recommandées.
  • Certains étudiants aiment faire une lecture rapide de la matière avant le cours pour ensuite rédiger leurs notes de lecture après le cours. D’autres étudiants préfèrent prendre des notes à partir du texte avant d’aller au cours. Expérimentez les deux approches et voyez laquelle vous convient le mieux.
  • Jetez aussi un coup d’œil au plan du cours avant de vous présenter en classe, histoire de savoir à quoi vous attendre.
  • Relisez les notes de vos cours précédents, cela vous aidera à bien saisir la continuité de la matière.

Assistez à TOUS les cours :

Il n’y a rien de mieux que d’avoir été présent en classe, d’avoir écouté attentivement et d’avoir pris vos propres notes. C’est la meilleure méthode pour apprendre le contenu du cours: partager la tâche avec le professeur.

Utilisez les ressources mises à votre disposition par les professeurs :

  • Visitez le site web du cours; de plus en plus de professeurs utilisent le web pour partager de l’information avec leurs étudiants. En plus d’y inclure de l’information à propos du cours, le professeur y inclura peut-être des exemples de questions d’examen, des révisions d’examens que vous avez déjà faits ainsi que des hyperliens vers les suppléments que les maisons d’édition fournissent en accompagnement de leurs manuels.
  • Faites bon usage des centres d’aide qui sont à votre disposition.
  • Finalement, assurez-vous de parler à votre professeur ou à son assistant si vous avez des questions ou des problèmes.

Utilisez un système pour résumer la matière des textes que vous avez à lire :

Sélectionner et surligner des « idées principales » est une étape clé pour la bonne compréhension et la mémorisation de l’information.

Voici quelques façons communément utilisées pour souligner les « idées principales » :

  • Composer des notes de lecture séparées (à l’ordinateur?)
  • Ajouter vos notes en marge du texte
  • Souligner ou surligner dans le texte lui-même.

Vous devrez essayer ces différentes façons de procéder pour voir laquelle est la plus efficace pour vous. Souvenez-vous que votre but est d’APPRENDRE l’information, pas d’obtenir les meilleures notes.

Travaillez la matière de façon régulière :

  • Travailler régulièrement pour un cours est beaucoup plus efficace que d’essayer de tout réviser juste avant l’examen.
  • Lisez vos textes chaque semaine.
  • Après chaque cours, relisez les notes que vous avez prises avant de les ranger. C’est une étape de mémorisation très importante pour bien apprendre la matière.

Classez bien vos notes et tout votre matériel d’étude :

  • Ayez un ou même plusieurs classeurs à anneaux pour chacun de vos cours.
  • Classez vos notes de cours, vos résumés de lecture et tout autre matériel de cours quotidiennement, au rythme où ces matériels sont produits.
  • Utilisez du papier de couleurs différentes pour vos notes de cours (blanc?) et pour vos résumés de lecture (jaune?). De cette manière, vous pourrez identifier chaque type d’information en un coup d’œil.

Ne vous bourrez pas le crâne à la veille d’un examen; accordez-vous suffisamment de temps de révision :

  • Idéalement, essayez d’avoir terminé votre révision la veille du jour de l’examen.
  • À l’université, les examens couvrent habituellement beaucoup de matière, alors assurez-vous de planifier assez de temps pour pouvoir tout réviser.
  • Vous pourrez ensuite utiliser du temps la dernière journée pour jeter un dernier coup d’œil à la matière en étant plus confiant et plus détendu.

Gérez votre énergie et votre niveau de concentration :

  • Assurez-vous de dormir suffisamment, de bien manger, de faire de l’exercice, de vous accorder du temps de détente en plus de passer du temps avec de bons amis.
  • Si vous allez à vos cours, faites vos devoirs et vous présentez à vos examens avec un esprit motivé, clair et dispos, votre performance en sera améliorée.

Ayez une charge de cours raisonnable :

  • Choisissez le type et la quantité de cours qui vous conviennent et qui vous permettront d’obtenir les résultats que vous visez.
  • Soyez au courant des exigences de votre programme et déterminez votre charge de cours selon ces contraintes.
  • Si votre vie est très occupée par des activités non académiques essentielles, comme un emploi rémunéré ou des responsabilités familiales, il pourrait être dans votre intérêt de choisir une charge de cours réduite.

 

Méthode d'étude

Motivation

Il s'agit du premier élément pour faire aboutir des études: la motivation. La mémoire ou l'intelligence, tout cela vient après. Avant même d'avancer dans des études, avant même de les entamer, il s'agit d'être assez au clair par rapport à son projet de vie professionnel. Pourquoi je fais ces études, qu'est ce qui m'attend à la clé. Rassurez-vous, la réponse à cette question n'est pas toujours simple et fluctue régulièrement durant les études!

Maîtriser ses cours, jouer avec ses notes

Si la motivation est là, il faut penser dans un second temps à bien maîtriser ses cours. Point besoin de penser trop tôt à mémoriser. C'est ici que l'on retrouve l'importance d'assister aux cours, de bien prendre note, et de faire des résumés (en notant à quelle page du cours ou du syllabus telle partie renvoie). Bien comprendre, avoir une idée à la fois globale et relativement précise déjà du cours (les chapitres, l'esprit du cours, le message qui est passé, si possible son application pratique).  L'élément essentiel ici consiste à ne pas se retrouver à l'étape suivante (mémorisation) en découvrant ses cours.  L'état émotionnel est très important. Il faut absolument sortir de l'état d'esprit scolaire qui consiste à considérer ses cours comme ses ennemis. Il faut aller (tant que faire se peut) vers ses cours avec des émotions positives: curiosité, plaisir de découvrir.

Mémorisation

La mémorisation consiste à être capable de répéter, de restituer, avec ses mots ou très précisément selon les matières, le contenu du cours. Une excellente manière de procéder est de commencer par maîtriser (par coeur) les différents chapitres, puis de travailler avec les résumés. Je compare un cours à une armoire, dans laquelle il y a des portes (les chapitres) derrière lesquelles il y a des tiroirs (les sous-chapitres).  Mémoriser, c'est s'assurer que l'on connaît par coeur. Relire, re-relire et re-re-relire en ayant l'impression vague 'que ça va je connais' ne donne pas de résultats ! Mieux vaut déposer ses feuilles à côté de soir, se lever, et s'éloigner de ses notes pour faire l'effort de vérifier, à voix haute que l'on maîtrise bien la matière.

Structurer son temps et se reposer

Prenez soin de structurer correctement le nombre de jours (que vous pouvez subdiviser en matinée et après-midi) que vous allez allouer à chaque cours. Tel cours est très gros? Attribuez-lui 4 jours pendant le blocus et 3 juste avant l'examen par exemple. Tel cours commencera la session d'examen? Revoyez-le une fois 3 jours juste avant et pas durant le blocus.  Prenez le temps de vous arrêter et de bien dormir. Distrayez-vous. Ne pas s'arrêter à la pompe à essence pour faire le plein, histoire de ne pas perdre 5 minutes, c'est prendre le risque de tomber un panne un peu plus loin.

La lettre de motivation

  1. 1. Définition

La lettre de motivation est une pièce essentielle du dossier de candidature. Elle complète généralement le curriculum vitae et suggère ce que le demandeur du dossier peut apporter à l’entreprise. Elle consiste à présenter la personnalité et les qualifications du demandeur. Sa visée immédiate étant de décrocher un emploi. La lettre de motivation doit être suffisamment accrochant pour éveiller l’intérêt du destinataire.

  1. 2. Motivations

-          En haut à gauche : les coordonnées du demandeur d’emploi (nom, prénoms et adresse)

 

-          En haut à droite :

  • La date et le lieu d’envoi du courrier
  • Les coordonnées du destinataire (titre professionnel, adresse)

-          Le corps de la lettre : il doit tenir sur une page (3 à 4 paragraphes sans jamais excéder une quinzaine de lignes). Il expose dans l’ordre

  • La nature précise de l’emploi auquel le demandeur postule ;
  • La raison pour laquelle il le fait au regard de sa formation ;
  • Le résumé bref du CV (rappeler judicieusement la ou les réalisations qui pourrait (ent) ou sauront susciter la curiosité du lecteur et mettre en avant ses qualités personnelles) ;
  • La connaissance de l’entreprise et ses activités ;
  • L’origine de l’intérêt pour l’entreprise en question ;
  • La conclusion qui sollicite un entretien qui permette de mieux se présenter ;
  • Comme la lettre personnelle, la lettre de motivation comporte les formules d’appel et de courtoisie.

 

-          En bas à droite : la signature

 

NB : la lettre de motivation est de préférence manuscrite et ne doit porter aucune erreur d’orthographe.

 

Exemple de lettre de motivation

 

 

OUEDRAOGO Tenga                                           Ouagadougou, le 05 mai 2010

02 BP 234 Ouagadougou 02

Tel : 50 23 44 56

 

A

 

Monsieur le Directeur Général  de l’Entrprise BBT

01 BP 543 Ouagadougou 01

 

 

Monsieur,

Je me permets de vous solliciter en vue d’un engagement dans le cadre d’un contrat de qualification portant sur un métier de dessinateur technique en bâtiment- architecture.

Je dispose d’une formation initiale reconnue en la matière, étant titulaire du bac pro en dessin technique bâtiment-architecture. Constatant que cette formation n’était pas suffisamment adaptée aux besoins actuels des entreprises, je suis actuellement sur les rangs pour une formation CAO-PAO reconnue officiellement dans le dispositif « contrats de qualification » et qui me dotera de toutes les compétences informatiques complémentaires à une formation initiale. Cette formation durera deux ans.

Je suis donc à la recherche d’entreprises ayant un besoin de compétences en la matière, et désireux également de mieux maitriser l’évolution des technologies dans ce métier.

Je vous prie de croire, Monsieur, en l’expression de ma considération distinguée.

 

 

 

Signature

CURRICULUM VITAE (CV)

  1. 1. Définition

La locution « curriculum vitae » d’origine latine signifie « le parcours, le processus de la vie ». C’est une sorte d’autobiographie résumée qui permet au demandeur d’emploi de se faire connaître par son éventuel employeur. Le CV doit être sincère. Il  accompagne la lettre de motivation ou de candidature et met en évidence toutes les informations relatives à :

-          L’état civil du candidat ;

-          Sa formation ;

-          Son expérience professionnelle ;

-          Ses capacités.

 

  1. 2. Présentation

-          La rubrique « état civil »

  • Mentionner dans l’ordre : le nom (en lettres capitales, suivi le cas échéant du nom de jeune fille), le prénom usuel, la date et le lieu de naissance, la nationalité, la situation de famille et l’adresse.
  • Mentionner la situation vis-à-vis du service militaire (SND)

 

-          La rubrique « formation »

  • S’attacher aux diplômes les plus importants et significatifs par rapport au poste convoité
  • Indiquer clairement la date d’obtention et le titre précis de diplôme obtenu, ainsi que l’appellation exacte de l’institution qui l’a octroyé,
  • Ne pas détailler les études secondaires si l’on a suivi des études supérieures (mentionner la date de l’obtention du bac, la série et la mention si elle est valorisante)
  • Mentionner les formations parascolaires ou para universitaires, les sessions à l’étranger, les séminaires s’ils contribuent à fortifier le projet professionnel,
  • Mentionner les années d’études non couronnées de succès ou interrompues et fournir des explications à ce sujet lors de l’entretien.

 

-          La rubrique « langues »

  • Indiquer clairement les niveaux écrit et perlé des différentes langues
  • Tout ce qui parait justifier la mention d’un niveau de langue est bon à noter : séjour, stages ou études à l’étranger, voyages linguistiques, cours suivis dans les centres culturels, diplômes de langues.

 

-          La rubrique « expérience professionnelle »

  • Mentionner les postes occupés durablement, mais aussi (pour les débutants), les stages effectués dans le cadre d’une scolarité ou en dehors, les emplois saisonniers, les remplacements.
  • Indiquer clairement les dates, la durée et le lieu de l’emploi, la fonction ou le poste occupé et le nom de l’entreprise où l’on a travaillé. Spécifier aussi le domaine d’activité,
  • Mettre en avant les empois qui manifestent plus particulièrement la compétence dans un domaine spécifique. Détailler les taches effectuées dans ces emplois.

 

-          La rubrique « divers »

  • Mentionner les informations susceptibles de valoir ses compétences ou de mieux cerner sa personnalité, et qui n’auront pas pu être placées dans les rubriques précédentes,
  • Donner les contacts de deux ou trois personnes pouvant fournir des informations vous concernant,
  • Mentionner la possession d’un permis de conduire et d’un véhicule, la connaissance poussée de tel ou système informatique.

 

 

EXEMPLE DE CURRICULUM VITAE

Etat civil

OUEDRAOGO Elise

Née le 13 mai 1977 à Kikidéni

Burkinabè

Mariée et mère d’un enfant

03 BP 343 Ouagadougou 03, tel : 50 35 23 45

Service national pour le développement : dispensée

 

Formation

-          1997 :              licence en lettres modernes (Université de Ouagadougou)

-          1995-1996 :     DEUG II lettres modernes (Université de Ouagadougou)

-          1994-1995 :     DEUG I lettres modernes (Université de Ouagadougou)

-          1994 :              Baccalauréat A4 mention  assez bien

 

Expérience professionnelle

-          1996 : employée à temps partiel à l’agence nouvelle des frontières à Ouagadougou

-          1995 : hôtesse d’accueil à temps partiel pour l’agence de voyage INTER, Espagne      (3 mois)

-          1994-1995 : hôtesse d’accueil intermédiaire au FESPACO

 

Langues

Espagnol bilingue

  • Mère d’origine espagnole
  • Nombreux séjours en Espagne
  • 3 mois d’études de la langue et de la civilisation espagnole à l’Université de Salamanque (1996)

Anglais courant

  • 6 mois de formation linguistique au Ghana
  • 3 séjours linguistiques de 2 semaines en Grande Bretagne (entre 1990 et 1993)

 

Divers

-          Musique : guitare (année apprentissage en cours du soir), membre de la chorale à «  cœur déployé »

-          Membre du bureau des élèves au lycée de l’espoir, 1993

-          Voyages : 2 mois en Guinée Bissau (été 1993), 1 mois en Ouganda

Slide 1 Slide 2 Slide 3 Slide 4 Slide 4 Slide 4 Slide 4 Slide 4 Slide 4

Copyright © 2011. Openeducationbf.

All Rights Reserved.